Accueil  ->  Ramoneur  ->  Faq  ->  Améliorations  

Les améliorations potentiels vu par un ramoneur.

Qu'est ce que le tirage ?

  • Le tirage naturel d'un conduit de fumée

    (dit tirage thermique), est le résultat de la force ascensionnelle des produits de combustion.
  • L'air plus chaud monte dans le conduit

    contre de l'air neuf venant de l'extérieur.
  • La force du tirage est lié à la hauteur du conduit de fumée, de sa section(ou sa masse volumique), la rugosité des parois, la température des fumées, les arrivés d'air.
  • D'autres paramètres peuvent influencer le tirage tel que le tracé du conduit -présence de dévoiement-, son isolation, son entretien, les ventilations, le type de débouché, l'exposition, les conditions climatique.

Le sur-tirage.

  • Si la consommation est trop importante c'est qu'il se produit un sur-tirage.

  • Le sur-tirage occasionne une surconsommation de combustible et une perte de chaleur.


    La chaleur est évacué trop vite sans être restituée.
  • Une solution à ce fénomen souvent rencontré est d'installer un modérateur de tirage.

  • C'est un dispositif automatique de régulation de tirage monté en principe sur le conduit de raccordement.
    Il est destiné à stabiliser la dépression à la buse près du générateur de chaleur lorsque le tirage thermique est trop important.
  • Une autre hypotèse serait que l'arrivé d'air soit forcé dans le génrateur de chaleur.


Le refoulement.

  • L'élément terminal doit se situé au minimum à 40cm au dessus du toit.

  • Si ce n'est pas le cas

    l'air neuf et frais ne rentrera difficilement dans le conduit et la fumée refoulera

    dans l'habitation.
  • Si c'est le cas

    il est possible d'installer un élément terminal

    à tête de diamant.
    Sa forme conique donne de la vitesse à l'air.
  • Autrement

    sous conditions de vent trop fort il faut installer un anti-refouleur

    .
    Ce mécanisme empêche tout simplement la fumée de refouler.

Quelques infos a propos du bois de chauffage

  • Pour un feu qui dur la rêgle n°1 c'est d'utiliser du bois bien sec.

  • Le bois doit avoir eut le temps de sécher au minimum 18 à 24 mois.

  • Une bonne buche ne doit pas contenir + de 20% d'humidité. Autrement c'est l'encrassement assuré.

  • Plus le bois est humide plus il génèrera de la vapeur d'eau en brulant.
  • C'est la cause du bistre et du goudron
  • Il est possible de se procurer humidimètre à moindre cout.
  • Privilégiez dubois de chauffage prévu à cet effet.

  • On parle de bois durs comme

  • le chêne, le charme, l’érable, le frêne, l’orme, le hêtre
  • Les bois moins denses reste intéressants

  • l'acacia, les arbres fruitiers, le merisier, le saule
  • Entreposez le dans un endroit aéré mais protégé pour qu’ils sèchent plus vite.
  • Evitez comme bois de chauffage ceux qui émettent des produits toxique.

  • Evitez de bruler bois traités, peints, vernis

  • Evitez également de bruler des bois résineux comme

  • l’épicéa, le sapin, le pin, le cèdre, le cyprès, le mélèze
  • Le bois de châtaigner en brulant fait des éclats de braise qui peuvent être dangereux.